Derniers sujets
» Les acteurs de la pelutche
Dim 19 Juil - 16:02 par G'rem

» Le vieux ...
Jeu 19 Mar - 15:21 par July

» Les trucs de la pelutche
Lun 23 Fév - 22:15 par G'rem

» Les Partisans !
Lun 23 Fév - 21:38 par G'rem

» La PeluTche le 1er épisode / Scénario
Lun 23 Fév - 14:29 par G'rem

» storyboard
Mar 17 Fév - 4:58 par G'rem

» Tournage pelutche
Dim 15 Fév - 20:55 par G'rem

» Montage
Mar 10 Fév - 17:59 par violette

» Zion'l
Mer 28 Jan - 19:47 par G'rem

Meilleurs posteurs
G'rem (57)
 
AL'1 (47)
 
Anto (32)
 
TiTa (27)
 
July (20)
 
Saravigotte (14)
 
adrien (10)
 
Lali (6)
 
Admin (6)
 
fen (3)
 


La PeluTche le 1er épisode / Scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La PeluTche le 1er épisode / Scénario

Message  G'rem le Lun 23 Fév - 14:29

Mise à jour de la fin :

Sam s’apprête a ouvrir la porte mais se la prend en pleine face au moment ou deux agents de la SPA font irruption dans l’appartement, le premier un homme épais sous une tenue de scout avec des lunettes de soleil, se vautre dans la flaque de bière et de sang, pendant que sa collègue accoure jusqu’à le cage et s’écrie :
- (F) C’est bon, on est arrivés à temps !

Sam lâche son couteau, la main sur son visage marqué par la porte, impressionné par l’imposant agent qui se relève. Sam balbutie devant le géant d’une voie mourante :
- Non attendez ! je vais tout vous expliquer … c’est la marmotte …
- Ah a ah ont me la jamais fait celle là, et c’est la marmotte qui plis le papier d’allu’ sur le chocolat
L’agent lui retourne un taquet
- j’aime pas qu’ont se fiche de moi !
l’agent se retourne et se dirige vers les toilettes, sa collègue retire les couteaux de la cage la marmotte lui tent un petit bout de papier qu’elle saisie et le lie curieuse ne prêtant pas attention au reste jusqu'à ce que son collègue s’écrit :
- et c’est quoi sa ?!
Sam face à l’agent tenant son chat mort sortie des toilettes, s’effondre
- c’est pas moi je vous jure, c’est elle …
- C’est la marmotte ?! espèce de psychopathe dégénérer, c’est tout se que tu mérite ! tiens sa c ‘est pour t’être foutu de moi
- Aïe non
- Sa c’est pour la taupe ! Sa c’est pour le chat ! …
Sa collègue alerter tente de calmer le scout redevenu sauvage
- Et sa c’est pour tout les bêtes que ta pus séquestrer et tuer avant
- Arrête ! c’est bon ! il a eu son compte !
- …
- aller ont y va !
- Méchant
La femme saisie du bout des doigts la dépouille du chat et le met dans un sac pendant que son collègue s’empare de la cage, les deux agents ressorte enfin de l’appartement en laissant Sam pleurniché dans un coin, le grand simplet s’exclame alors dans la cage d’escalier
- Bordel ! c’est lourd se truc, et elle est ou la taupe ?
- Elle est rentré dans son refuge elle est blessé et elle ma laisser un petit mot avec une adresse ou ont doit la ramené
Les deux agents ressorte de l’immeuble Jingle …

Les deux agents rentrent dans la boutique surprenant le vieux, les écouteurs dans les oreilles avec une musique violente en regardant un magazine porno :
- Ahhhhh… (l’air soulagé) Merci beaucoup.
- (F) Vous êtes le propriétaire ?
- Oui, et je vois qu’une fois de plus, je n’aurais pas dû faire confiance à ces clients qui pensent pouvoir tout s’approprier…
- (F) En effet, nous sommes arrivés juste à temps !
- Je ne sais pas comment vous remercier…
Le scout après avoir déposé la cage se détourne de la conversation et s’approche de la petite cage de Gismo, pendant que sa collègue continue la conversation avec le vieil homme.
- (F) C’est rien ! Nous ne faisons que notre travail et nous sommes déjà très heureux d’avoir pu sauver une vie.
Gizmo Bondit a l’entrée de sa cage faisant sursauter le scout un peu trop curieux qui renverse alors quelques articles.
Le vendeur et le scout dégaine leur bâton en même temps l’un frappant machinalement pendant que l’autre enfourne son bâton entre les barreaux.
La femme regarde son collègue d’un air insistant, qui lui regarde avec étonnement le bout de son bâton mâchouillé par la petite bête féroce, le vendeur termine un peu gêné :
- Merci bien quand même, et bonne journée à vous.
- Bonne journée
La femme adresse un petit reproche à son collègue en lui donnant le sac poubelle avant de sortir du magasin :
- Tu peux pas t’empêcher de toucher à tout !
Les deux s’arrêtent alors un moment sur le trottoir. Le scout s’allume une clope en faisant le beau, sa collègue plus simple respire une grande bouffer d’air pollué et dit :
- (F) Tu vois, ce qui me plait vraiment dans ce boulot, c’est sauver des vies.
- (H) Oui bah, là, c’est fifty fifty (en levant le sac poubelle contenant la dépouille du chat)
- (F) Ouais, arrête de ma casser le moral. Toi et ton pessimisme !
- Pessimimsme moi ! bah tiens reprend le ton chat … toujours les mm qui se tape le sale boulot
- Pauvre demeurer tu sais mm pas se que c’est de travailler !

Les deux agents commencent à s’engueuler sur le trottoir l’un frappant l’autre avec un sac poubelle, alors que Marine passe d’un pas pressé dans la rue, le téléphone à la main essayant de comprendre Sam désespéré :
- Quoi ! Mais qu’est-ce que tu racontes ?
- C’est elle !
- Tu délires complètement !
- Ecoute, même tes bijoux ont disparu, je suis sur que c’est encore un de ces coups … (pleurniches)

De retour dans le petit magasin, la pelutche finit de se faire soigner par son propriétaire qui lui demande :
- Alors que m’as-tu ramené de beau ? Tu y es allé un peu fort, on dirait, cette fois-ci… J’espère que ça valait le coup !
- …

La petite marmotte dépose son petit sac sur le comptoir et le renverse laissant apparaitre devant le vieux ébahi une multitude de bijoux, billets, monnaie, portable…
avatar
G'rem
Trésorier
Trésorier

Nombre de messages : 57
Age : 34
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La PeluTche le 1er épisode / Scénario

Message  G'rem le Lun 23 Fév - 0:40

mise à jour du marchandage :

- Très bien, combien vous en voulez ?
- Combien vous m’en proposez ?! … Je n’accepte ni chèques ni la carte bleue.

Sam retourne au comptoir et ouvre son portefeuille
- 40 ?
le vendeur observe le client un instant
- vous pouvez faire un petit effort
Sam suivant le regard du vieux se porter sur sa (montre, collier ; gourmette)
- ah non pas sa
Le vendeur se retourne pour refermer le rideau en faisant la moue, un silence se fait, Sam tâte ses poches et hésite
- bon tenez mon lecteur mp3 sa vous va ?
Le vendeur silencieux observe le lecteur puis demande de nouveau :
- vous n’auriez pas un peu de monnaie avec sa …
agacé Sam vide le contenu de son porte feuille sur le comptoir
- Oui, oui ! Bon voilà, c’est tout ce que j’ai.

Après s’être fait plumer, Sam empoigne la cage mais le vieux le met en garde :
- Faites attention à la drogue et l’alcool !

pour se qui est de la fin sa reste a voir avec les 2 agents de la SPA l'un d'eux sera moitié walker texas ranger moitié scout et il permettra d'évité l'ajout du flic et sera tout aussi violent sinon plus
Sam n'aura pas a faire avec la justice mais peut etre avec quelque coup de baton Twisted Evil
avatar
G'rem
Trésorier
Trésorier

Nombre de messages : 57
Age : 34
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

2eme partie

Message  Admin le Ven 20 Fév - 13:49

Marine se détourne de la cage, s’avançant vers la porte d’entrée, la marmotte entrouvre sa cage et regarde le derrière de Marine partir, puis se sachant seule dans l’appartement, elle re-rentre et ressort instantanément habillée en indiana pelutche . Elle bondit sur la table, dégaine et lance son grappin qu’elle accroche au lustre puis s’élance jusqu’au dossier du canapé où elle tombe nez à nez avec le chat assoiffé de vengeance. La pelutche tente sa botte secrète elle tire un jet de pisse que le chat esquive, n’ayant plus de cartouche le chat s’approche calmement, la pelutche sort son couteau en position de combat prêt a frappé, c’est alors qu’une idée lui traverse l’esprit, elle dégaine de nouveau son grappin et le lance sur les pattes avant du chat, ligoté il tombe et la marmotte dans un cris de guerre se jette sur le chat et l’achève dans un dernier miaulement.
Une traînée de sang traversait l’appartement jusqu’aux toilettes,. La marmotte occupé jusque là à traîner la dépouille du chat, tire la chasse d’eau et retourne dans la cuisine où elle récupère son chapeau taché de sang et son grappin qu’elle lance une dernière fois pour ouvrir le frigo. La pelutche découvre alors dans une vision divine un frigo blindé de nourriture avec rangée de bière soigneusement rangé, elle se précipite à l’étage des bières en renverse quelques unes avant d’en décapsuler une autres avec les dents tout en contemplant un saucisson au milieu d’autre gâteaux.
Une fois le frigo saccagé

Après avoir saccagé le frigo, la pelutche endormie, le ventre gonflé, laissant aller par-ci par là des jets de pisse se réveille, alertée par le bruit de la porte qui s’ouvre. Sam entre chez lui, et glisse soudain sur une flaque. Il regarde sa main et découvre une main pleine du sang de son chat.
- Marine ! Je t’ai déjà dit de mettre des tampons !
Il se relève, suis la traînée de sang et lâche un cri d’effroi en trouvant son chat mort dans les toilettes
- Poupettte ! non !
– Lustre qui bouge, et bruit de la cage qui se ferme - En se retournant, Sam découvre une flaque de bière devant le frigo devenu méconnaissable, il saisit le saucisson à moitié dévoré et frappe la cage en hurlant sur l’animal qui flatulent, avachi dans l’herbe le ventre gonflé :
- Toi ! Sale bestiole ! C’est toi qui as fait ça ! (d’un ton accusateur et abasourdi) Nan mais c’est pas possible !... ! Marine ! Bordel t’es où ???! (le regard vers on ne sait où dans l’appartement).
- …
- (en regardant vers la porte des toilettes et la trainée de sang)Qu’est-ce que t’as fait à mon chat ???! (et se tourne et se morfond sur une photo du chat)… Poupette… non… (et là, prenant un regard menaçant, il se tourne vers la pelutche) Tu vas me le payer vermine !!!!!
- …(pète)

La marmotte rentre dans son refuge, et téléphone à la SPA avec le téléphone de Sam :
- (Tel) Bonjour ! Bienvenue sur le standard d’urgence de la SPA… Si vous souhaitez dénoncer un voisin tapez 1, si vous êtes un animal tapez 2.
- C’est ça ! Tu peux te cacher ! Attends un peu que j’ouvre ta cage… Les clefs, elles sont où ?... Quoi ?! Mais tu t’es enfermé toi-même ! Tu crois que ça va m’empêcher… merde !
- (Tel) Veuillez patienter… En cours de localisation…

Sam prend alors une fourchette posée dans la cuisine, et commence à piquer la petite maison de carton dans la cage.
- Sors de là, saloperie !
- Couine ! (On voit la fourchette traverser le mur, de l’intérieur de la maison, et piquer la patte de la pelutche –elle bondit alors de sa maison – La fourchette est restée coincée dans le talus)
- Tu vas voir toi ! (il s’en retourne chercher un autre ustensile)

Sam revient avec une panoplie de couteaux, et tente à nouveau de piquer la marmotte qui s’agrippe et esquive ses coups. La pelutche bat petit à petit en retraite, finissant coincée à l’extrémité de la cage, mais quand vient le coup de grâce, on frappe à la porte.
- Attends, toi ! T’en fait pas, je vais te transformer en pantoufle..
- …

Sam va pour ouvrir la porte mais se la prend en pleine face au moment ou un gardien de la paix l’ouvre brutalement suivi de deux agents de la SPA. Le flic saisit le jeune homme, pendant que les deux agents se précipite dans l’appartement l’un deux se votrant dans le sang pour finalement découvrir le chat mort et la cage de la pauvre marmotte blessée :
- (F) C’est bon, on est arrivés à temps !
- Hey !
- (Flic)Un appel de détresse a été lancer depuis chez vous et vu les circonstance je vais devoir vous mettre en garde a vu
- (Sam) Non attendez ! Je vais tout vous expliquer ! C’est la marmotte !
- (H) Mais bien sûr ! Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu ! C’est bien connu !
- (F)Elle est blessé

L’agent revient des toilettes après avoir sorti le cadavre du chat du fond de la cuvette.
- (H) Et ça, c’est quoi ???
- c’est la marmotte …
- (Flic) S’en est trop !! Vous allez devoir vous expliquer devant un juge ! tout se que vous direz pourra être retenu contre vous
- (Sam) Non ! c’est pas moi c’est …
le flic découvre alors le tas de beuh restant dans la boite
- ah est c’est quoi sa ?
Sam pleurniche et se répète
- C’est pas moi , c’est la marmotte

Les deux agents ressortent de l’immeuble, l’un portant la cage de la pelutche, l’autre serrant le sac renfermant la dépouille du chat.
- (F) Bon qu’est-ce qu’on va faire de toi ??

A ce moment là, la marmotte tend un petit bout de papier, du bout de sa patte ensanglantée.
- (H) Qu’est-ce que c’est ?
- (F) Il y a une adresse dessus, et un petit mot « Veuillez me ramener à mon propriétaire en cas de problème, merci. »
- (H) Allons-y, ce n’est pas loin d’ici !

Les deux agents rentrent dans la boutique du grand-père :
- Ahhhhh… (l’air soulagé) Merci beaucoup.
- (F) Vous êtes le propriétaire ?
- Oui, et je vois qu’une fois de plus, je n’aurais pas dû faire confiance à ces clients qui pensent pouvoir tout s’approprier…
- (F) En effet, nous sommes arrivés juste à temps !
- Je ne sais pas comment vous remercier…
A partir de là, un des agents, H, se détourne de la conversation et s’approche de la cage de Gismo, pendant que sa collègue F continue la conversation avec le vieil homme.
- (F) C’est rien ! Nous ne faisons que notre travail et nous sommes déjà très heureux d’avoir pu sauver une vie.
Au même moment, H se penche sur la cage de Gismo. Celui-ci s’excite tout-à-coup à l’intérieur de sa cage, et fait sursauter l’agent. F s’adresse toujours au grand-père qui lui répond
- Merci bien quand même, et bonne journée à vous.
F se dirige vers la sortie, interpellant son collègue en lui donnant une tite tape sur la tête :
- (F) Et toi, arrête de toucher à tout !

Les deux agents sortent du magasin, et s’arrêtent un moment sur le trottoir. F dit :
- (F) Tu vois, ce qui me plait vraiment dans ce boulot, c’est sauver des vies.
- (H) Oui bah, là, c’est fifty fifty (en levant le sac poubelle contenant la dépouille du chat)
- (F) Ouai, arrête de ma casser le moral. Toi et ton pessimisme !

Les deux agents commencent à s’engueuler sur le trottoir, alors que Marine passe d’un pas pressé dans la rue, le téléphone à la main essayant de comprendre Sam désespéré :
- Quoi ! Mais qu’est-ce que tu racontes ?
- C’est elle !
- Tu délires complètement !
- Ecoute, même tes bijoux ont disparu, je suis sur que c’est encore un de ces coups … (pleurniches)

De retour dans le petit magasin, la pelutche finit de se faire soigner par son propriétaire qui lui demande :
- Alors que m’as-tu ramené de beau ? Tu y es allé un peu fort, on dirait, cette fois-ci… J’espère que ça valait le coup !
- …

La petite marmotte dépose son petit sac sur le comptoir et le renverse laissant apparaitre devant le vieux ébahi une multitude de bijoux, billets, monnaie, portable…
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 6
Localisation : Pontcharra sur Turdine
Date d'inscription : 23/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://image-in-studio.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

La PeluTche le 1er épisode / Scénario

Message  G'rem le Mar 9 Sep - 21:08

La pelutche – 1er épisode (1ere partie)



Un beau jour un jeune homme entre dans un vieux magasin et en fait rapidement le tour. L’endroit vétuste et poussiéreux semblait à priori désert. Un fredonnement provenant d’une cage (celle de Gismo) alerte le vendeur, qui, suivant un geste habitué, donne un coup de bâton sur les barreaux pour stopper l’animal. Ce coup fait sursauter notre client qui renverse au passage un tas d’articles, Gêné, il s’excuse auprès de celui-ci :
- Oh... Excusez-moi. Vous m’avez fait peur. (Le client commence à ramasser les articles tombés : boule de Geisha huile de massage lubrifiante)
- Hein ? quoi ? il y a un voleur !? …
Sam se relevant repose les articles
- non non j’ai dit vous m’avez fait peur
- ah vous m’avez fait peur … mais désolé je n’est pas de beurre
- Heu non En fait je cherche un cadeau à offrir et ont m’a dit que je pouvais trouver tout sorte de chose ici.
- A offrir… Oui! (D’un ton évident) et pour quelle genre de personne
- Pour ma petite amies
- Ah bah oui évidemment vous avez de la chance qu’il m’en reste quelques uns…
Le jeune homme s’avance pour voir se que va lui sortir le petit vieux courber derriere son comptoir .
- Hum, voyons …je n’expose pas tout vous comprennez

Là-dessus, il sort toute sorte de sextoys. Le jeune homme surprit, rétorque alors :
- Oh non non, pas ce genre de chose… C’est quelqu’un de sensible.
- Pas de soucis. J’ai ça ! (Dit-il d’un air malicieux en sortant un gros tube de lubrifiant (« super dry lubrifiant »)
- Non, non, je cherche un cadeau vraiment original !

Subitement, son regard se pose sur une cage. Soudain attendri et curieux, il s’approche :
- Vous vendez des animaux avec ses cages ? (En soutenant son regard vers la cage de Gismo)( petit grognement )
- Ah non non ! Celle-ci n’est pas à vendre… (puis avec un regard par en dessous, il reprend) Quoique que si vous y mettez le prix… On peut en discuter.

Sam, le client, acquiesce, l’air très intéressé. Sur ce, le vieux ajoute :
- Mais je vous préviens, je vous propose un animal unique en son genre. (Il commence à se tourner vers l’arrière du comptoir) C’est un article que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Le vieux, tout en continuant son discours, il tire un rideau derrière lui, et apparait une immense cage. Elle referme un habitat verdoyant, avec dans le creux d’une bute une porte. Sam se penche pour admirer son futur présent, mais à ce moment, la porte se ferme le laissant perplexe et limite déçu.
- Ne vous inquiétez pas, elle est toujours un peu farouche au début.
- Très bien, combien vous en voulez ?
- Tout ce que vous avez ! … Je n’accepte ni chèques ni la carte bleue.

Sam ouvre son portefeuille, et en sort quelques billets qu’il donne au vieux grincheux.
- Vous avez un portable ? … Vous comprenez…
- A non heu ..
- Et sa c’est quoi ?
- C’est mon Ipod
- …
- Oui, oui ! Bon voilà, c’est tout ce que j’ai.

Après avoir vidé le contenu de son portefeuille et donné son Ipod, Sam empoigne la cage. Le vieux le met en garde :
- Faites attention à la drogue et l’alcool !
- Quoi ? Je vais très bien (l’air perplexe) !
- Non pas vous ! Elle !
- Ce n’est pas cette petite bête qui va faire ça, quand même, hein ! (Il se penche vers la cage, où dans l’entrebâillement de la porte apparait un œil – puis vue à la première personne de l’intérieur de la cage - Il prend une petite voix, et s’adresse à la cage.) Pitite peluche qui va rester mimi.. oooh ! Mais elle a même prit son pitit sac… !
- Et cessez de lui parler comme ça ! C’est une espèce très intelligente, n’en doutez pas !
- Oui bon, très bien, aller viens avec papa maintenant…

Là-dessus, Sam sort du magasin, tout content de sa trouvaille, sous les yeux méfiants du vieux qui écoute la musique du Ipod ( rap ou hard ) et frappe la cage de Gismo en jurant :
- Ta gueule !



Coupure nette – Saut dans l’appartement de Marine –
Générique de fin (idées) : ¤ Scène où l’on voit Sam qui galère à faire rentrer la cage dans sa voiture




Marine rentre chez elle et découvre dans son salon, un énorme cadeau emballé avec un petit mot dessus, qu’elle déplie en une longue page. « Pour toi mon amour que j’aime de tout mon cœur, avec passion jusqu’à la mort, je t’aime encore ma mie, ma folie, mon oiseau, ma colombe, blabla… »

A peine la lettre finie, dans un soupir, elle se jette sur le paquet qu’elle ouvre rapidement et découvre la petite marmotte des hautes alpes.
- Oh comme tu es mignon !
- …
Elle ouvre la cage dans le but de saisir la pelutche, mais celle-ci se jette dans son décolleté.
Marine après un cris de surprise fini par rire en se laissant tomber sur le canapé.

Jeu de bruitages et d’ombres où l’on voit le bond de la pelutche projeté sur un mur, puis fondu vers la scène suivante.

Sam rentre chez lui, ouvre la porte, le papier cadeau de la cage trainait par terre.
En s’avancant il découvre la cage vide puis marine, avachie sur le canapé avec, assise tout contre elle, la petite marmotte qui fumant un pétard provenant de sa boite, lui esquisse un regard avant de laisser tombé le join sur la moquette.
- Hé saleté ! Nan mais c’est pas vrai !
La marmotte bondit sur la table Sam se vautre sur le canapé et réveille marine qui en le voyant éteindre la moquette lui envoie un taquet en criant :
- Ta encore fait cramé la moquette avec ta merde !
- C’est pas moi c’est …
La pelutche sur une étagère gratte un briquet, et se s’entend soudain observé fait tombé la bouteille d’eau sur le chat et esquive de nouveau Sam pour aller se réfugier dans sa cage

Sam blasé essuie rapidement le sol en regardant la pelutche la narguer de sa cage, puis fait demi-tour et se dirige vers la cuisine (On passe à une vue à la première personne – on voit à travers la fenêtre de la petite maison de la pelutche, Sam qui arrive, prend la cage, la repose dans un coin et en cadenasse l’entrée.)
- Bonne Nuit !!!! (Lui envoie-t-il en cadenassant la cage)
Sam se calme et emmène sa conjointe, encore toute chamboulée, se coucher. La nuit s’installe… sur une musique de Bob Marley la marmotte allume un gros petard a la lumiere d’une bougie, a coté d’elle ont peut distinguer un tas d’herbe puis dans la pénombre de sa cage une fumée s’échappé par la porte de son refuge.


Fondu – petit gingle !



La pendule affiche 6heures. Dans une lumière matinale, Sam entre dans le cuisine et se prépare un café, qu’il pause brutalement près de la cage. La marmotte sort brutalement de son sommeil.
- Je sens qu’on va bien s’entendre tous les deux…
- …

Là-dessus, Sam souffle la fumée de sa cigarette à travers les barreaux de la cage, pause son portable à côté de la cage, et vérifie la fermeture.
- Je t’ai à l’œil !
- …
- Bonne journée ma puce
- Laisse moi dormir !
- …

Sam part, laissant derrière lui son portable, mais la marmotte ne rate pas l’occasion de s’en emparer. Elle crochète la serrure de sa cage, et sort se promener sur la table, allume la tv et s’installe dans le canapé, après quelques minutes de télé et apres avoir pissé sur le chat la peluche tombe sur la télécommande de la console qu’elle allume aussitôt …
Ronron : Cheeba ***
Actiweed : Pour activer ses défonces naturelles
Telematin
Wii (début de jeu)

Marine se lève enfin à une heure tardive (jeu de lumière) - Wii (jeu bien avancé) - Elle bougonne face à une cafetière vide.
- Tin, y’a plus de café !!!
Elle a un peu la tête dans le cul, elle se dirige vers la douche, s’apercevant qu’elle est en retard, sans prêter d’attention à la pelutche.
- Juste le temps de prendre une douche !
Vue de derrière le canapé, on voit Marine entrer dans la salle-de-bain. La pelutche réagit au mot « douche » :
- … (hum)
La marmotte se lève alors du canapé où elle était affalée, et prend la direction de la douche. Vue pelutche, on entend le bruit de la douche. Porte de salle-de-bain qui s’ouvre. La pelutche entre dans la salle-de-bain, aperçoit une paire de ciseaux posée qu’elle prend. Elle s’approche doucement du bord de la baignoire, toujours armée des ciseaux. D’une patte délicate et avec un rire pervers et menaçant, elle écarte le rideau de la douche et découvre une paire de fesses poilues. A cette vue, elle lâche les ciseaux et se barre direction sa maison en couinant.


Marine sort finalement de la salle-de-bain, se penche vers la cage et s’adresse à la pelutche avec un ton radouci.
- Salut toi ! Tu t’es cachée? Hum, j’aurais bien aimé m’amuser encore un peu avec toi, mais là je suis en retard. Je reviens tout à l’heure (clin d’œil).
- … (nan nan nan)
avatar
G'rem
Trésorier
Trésorier

Nombre de messages : 57
Age : 34
Date d'inscription : 25/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La PeluTche le 1er épisode / Scénario

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum